Rechercher

3) Innovation managériale: gestion des performances

Dernière mise à jour : 2 mai

Dans le management de demain, l'auto-correction est au coeur de la gestion de la performance.


Est-ce que je me sens responsable et engagé dans le travail que je fournis ? Autrement dit, suis-je complètement responsable de l'action que je mène ?


Suis-je en lien direct avec le résultat de mon travail ? Qu'il soit apprécié ou non ?

Puis-je donc sentir immédiatement la fierté ou la douleur de ma production ?


Suis-je capable de donner et recevoir un feedback sain de la part de mes collègues ?

Un retour franc, direct et bienveillant à la fois ?


Ai-je la possibilité d'agir pour corriger le tir si ma production n'est pas satisfaisante ? L'erreur est-elle admise ?


Quel est le critère qui me permet de savoir que l'équipe opère au dessus de son seuil d'opérabilité (rentabilité).

Quelles sont les ressources disponibles pour améliorer ou rectifier ?

Bénéficier d'un coaching d'une équipe qui opère mieux, par exemple ?

A-t-on besoin de plus de moyens ? A-t-on des compétences à développer ?


Enfin, la responsabilité à atteindre le critère établi est-elle partagée par toute l'équipe ou bien est-elle sur les épaules d'une seule personne ?










15 vues0 commentaire